http://www.observatoiredescosmetiques.com/pro/actualite/lactualite-des-cosmetiques/formuler-sans-une-source-d’innovations-2371
29 AVRIL 2014 L'actualité des cosmétiques

Formuler "sans" : une source d’innovations

Les CosmeticDays 2014 se présentent comme le 1er rendez-vous qui propose un regard à 360° sur la cosmétique durable. Au programme de ces deux jours de conférences, un point à date sur les avancées scientifiques, les tendances du marché, les demandes du consommateur… parmi lesquelles, bien sûr, des cosmétiques "sans"…

Contribution des CosmeticDays

Depuis 2005, la mention "sans" est plébiscitée par les consommateurs et, de ce fait, a tout naturellement envahi les facings des produits cosmétiques. Initiée avec les parabènes, la liste des substances jugées, à tort ou à raison, potentiellement à risque n'a cessé de s'allonger : phtalates, silicones, quasiment tous les conservateurs, OGM, glycols, sels d'aluminium, etc.
Le principe de précaution, reconnu par la Constitution française et le traité de Maastricht, est l'arbitre de cette classification, bien avant que les conclusions des études scientifiques viennent infirmer ou confirmer les inquiétudes. À ces critères de sécurité peuvent s'ajouter des critères sociaux et environnementaux comme le non-recours à l'huile de palme.

Dans l'histoire de l'industrie cosmétique, peu de concepts auront eu autant d'impacts sur le métier des formulateurs, et sur une période aussi courte. Formuler, ou plus difficilement, reformuler les produits avec ces nouvelles exigences pousse à la recherche de solutions innovantes.

En premier lieu vient la conservation, véritable défi du formulateur moderne. Au traditionnel mix de substances conservatrices s'ajoute une réflexion sur l'outil de production, les procédures BPF, les opérations de conditionnement, une veille technologique sur les nouveaux matériaux d'emballage, sur des options de process physiques additionnels comme l'UHT, sur les tubes et bouchons dispensateurs, etc. La conservation est le point d'entrée d'une réflexion désormais globale sur les formules où se croisent plusieurs domaines industriels.

Le deuxième défi du formulateur "sans" est celui d'une certaine instabilité réglementaire. Récemment, l'alerte mondiale sur l'usage du couple Methylisothiazolinone / Methylchloroisothiazolinone a mis à mal des mois, et parfois années, de reformulation visant à revendiquer une conservation "sans paraben". Seules les entreprises équipées d'une veille scientifique interne ont pu voir que ces substances posaient des problèmes de sensibilisation depuis de nombreuses années. La réglementation ne peut plus être la seule ligne d'horizon pour faire les choix stratégiques de formulation.

Formuler "sans" est aussi faire un pari difficile sur l'avenir. Quelle substance risque d'être bannie par le marché demain ? On voit bien que l'exercice du formuler "sans" atteindra ses limites dans un futur plus ou moins proche. Mais il aura permis aux entreprises qui s'y seront intéressées de remettre en question leur sourcing, leur process de fabrication, de développer une veille technologique transversale, de communiquer différemment auprès des consommateurs, de s'engager dans un  véritable "design raisonné" de leur formule.
En ce sens, la cosmétique "sans" ou avec "moins de" peut être considérée comme un prélude à la cosmétique durable. Le terme de cosmétique "sans" disparaîtra quand celui de cosmétique durable sera intégré dans l'image des produits et l'esprit des consommateurs.

Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [1375]
23 JANVIER 2018 L'actualité des cosmétiques
Nanos non déclarés : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre 5 marques de cosmétiques

C'est pour vérifier le respect de l'obligation légale de déclaration sur l'étiquetage des nanomatériaux présents dans les produits de consommation que l'UFC-Que Choisir a fait analyser 16 produits alimentaires et cosmétiques en laboratoire.... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
23 JANVIER 2018 Comptes-rendus Congrès
Congrès de Chartres 2017 : le Q/R de la FEBEA (3/3)

Chaque année, en clôture du congrès réglementaire de Chartres, l'équipe de la FEBEA au grand complet a répondu à bâtons rompus aux questions préparées par les congressistes durant les deux jours de conférences.... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 JANVIER 2018 Commission européenne
Microplastiques : l'ECHA prépare des mesures de restrictions d'utilisation

Suite à la demande de la Commission européenne, l'ECHA a commencé à préparer des propositions de restrictions pour les plastiques oxo-biodégradables et les particules de microplastique ajoutées intentionnellement aux produits de toutes sortes... [Lire la suite]

22 JANVIER 2018 L'actualité des cosmétiques
Cachez ces pores que je ne saurais voir !

Pores obstrués, dilatés ou encore visibles sont le quotidien d’une très large frange de la population. Véritable problématique cutanée, l'apparence des pores est pour beaucoup l’ennemi public n°1. L’industrie cosmétique... [Lire la suite]

© Neutrogena / Johnson & Johnson Consumer Inc.
17 JANVIER 2018 L'actualité des cosmétiques
Des solutions high-tech dans le domaine du soin de la peau

La technologie nous change la vie. Les pratiques esthétiques n'échappent pas à la règle. Lorsque l'on se penche sur les innovations du secteur cosmétique, il devient évident que le domaine du soin de la peau subit un relooking high-tech. Quelques... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 JANVIER 2018 Comptes-rendus Congrès
Exposition aux cosmétiques : comment assurer la sécurité des professionnels de la beauté ?

Dans le cadre de leur métier, les coiffeurs, esthéticiennes ou encore les prothésistes ongulaires utilisent de façon quasi permanente des produits cosmétiques très spécifiques. Ces expositions, longues et répétées, peuvent... [Lire la suite]

17 JANVIER 2018 L'actualité des cosmétiques
Savon de Marseille : une appellation glissante

Ne s’appelle pas "Savon de Marseille" qui veut. Alors que la bataille fait rage auprès des différents fabricants, une nouvelle corporation d’artisans, l’Association "Savon de Marseille France" (ASDMF) fait son entrée sur le devant de la scène pour... [Lire la suite]

© Instagram / @hairrituel
16 JANVIER 2018 L'actualité des cosmétiques
Sisley se lance dans les soins capillaires

La marque de cosmétiques française Sisley, spécialisée dans les soins haut de gamme du visage, du corps et dans la parfumerie, étend son domaine de compétences avec la création d'une marque de soins destinés aux cheveux. Elle vient de... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
16 JANVIER 2018 Comptes-rendus Congrès
Congrès de Chartres 2017 : le Q/R de la FEBEA (2/3)

Chaque année, en clôture du congrès réglementaire de Chartres, l'équipe de la FEBEA au grand complet a répondu à bâtons rompus aux questions préparées par les congressistes durant les deux jours de conférences.... [Lire la suite]

LW  © CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
15 JANVIER 2018 Comptes-rendus Congrès
Cosmétiques pour bébés : est-il possible de redonner confiance ?

Le secteur de la cosmétique pour bébés ne manque pas de polémiques inquiétantes sur la sécurité des produits. Régulièrement, des ingrédients sont ciblés comme étant potentiellement dangereux, des conseils sont... [Lire la suite]