http://www.observatoiredescosmetiques.com/pro/actualite/lactualite-des-cosmetiques/beaute-les-reseaux-sociaux-influencent-72-des-consommatrices-4483
19 AVRIL 2017 Actualités

Beauté : les réseaux sociaux influencent 72 % des consommatrices

Instagram et Facebook ont publié des rapports sur l’incidence que leurs réseaux peuvent avoir dans la façon dont leurs utilisateurs consomment les cosmétiques. Des plus grandes marques aux entreprises plus modestes en passant par les blogueurs, sans oublier les "anonymes", tout le monde apporte sa pierre à l’édifice du partage de la beauté sur la toile.

Les récentes études rapportent que les réseaux sociaux sont une des pistes privilégiées des consommateurs quand il s'agit d'obtenir des informations sur des cosmétiques avant de les acheter. Certes, mais pourquoi ?

Révolution du parcours d'achat

On le sait, se rendre en boutique sans vraiment savoir ce que l'on va acheter et bénéficier des conseils d'une vendeuse n'est plus la seule façon de consommer depuis l'avènement du e-commerce. Pourtant, une nouvelle tendance semble émerger : l'influence des réseaux sociaux sur le consommateur. Selon le sondage réalisé par GFK pour Facebook (étude réalisée en janvier 2017, sur 3648 femmes entre 18 et 64 ans ayant acheté au moins un produit de beauté durant les trois derniers mois au Royaume-Uni, en France, en Allemagne ou aux Émirats arabes unis), 72 % des consommatrices beauté sont influencées par leur expérience en ligne.
Certes, la vente en magasin est toujours le canal le plus plébiscité par les consommateurs (69 %), mais 45 % des clients achètent beaucoup plus en ligne qu'en boutique comparé à ces dernières années.
Cette croissance s'explique par la digitalisation du mode de vie. La vente en ligne est moins contraignante et souvent moins chère qu'en boutique.
Enfin, le smartphone devient crucial dans le parcours de vente puisque 45 % des acheteurs de produits de beauté interrogés dans certains pays en Europe déclarent qu'ils utilisent de plus en plus leur appareil mobile (smartphone ou tablette) pour faire des achats.

Source de confiance et d'inspiration

Aujourd'hui, Instagram compte 400 millions d'utilisateurs quotidiens et Facebook 1,3 milliard. Une large part de cette audience est friande de contenus en rapport avec la beauté. Du pain béni pour les marques et autres blogueurs.
Effectivement, la publicité dont jouissent les produits sur les réseaux assoit de façon considérable la crédibilité d'une marque. Les chiffres sont d'ailleurs parlants puisque près de 40 % des consommateurs déclarent qu'ils sont plus susceptibles d'acheter une marque qu'ils voient sur Facebook ou sur Instagram. De plus, les visuels attrayants ou encore les tests et avis postés permettent à une large frange des personnes interrogées d'avoir plus confiance dans les produits qu'elles voient sur les réseaux (29 % pour Facebook, 44 % pour Instagram).

De plus, les contenus beauté (tutoriels, look, nouveautés) sont de vraies sources d'inspiration pour les consommatrices. 65 % des acheteuses qui interagissent avec du contenu axé sur la beauté conviennent qu'elles ont recours à Instagram pour trouver de nouveaux styles et des astuces
Les réseaux sociaux jouent également un rôle indirect puisque 72 % des acheteuses beauté ont déjà été tentées d'acheter un produit dont elles n'envisageaient pas l'achat avant de l'avoir vu "online".

Vidéo, l'avenir de la beauté ?

En plus des contenus léchés dont l'esthétisme est soigneusement pensé, Facebook et Instagram se mettent au format vidéo. Chacun des deux réseaux proposant des "lives" ou des "stories" (vidéos éphémères dans lesquelles on peut également insérer des photos, uniquement sur Instagram). Autant dire que cette façon de partager des contenus a le vent en poupe, aujourd'hui Instagram compte près de 150 millions d'utilisateurs familiers avec les stories.

L'augmentation du nombre de vidéos publiées ces six derniers mois avoisine les 150 %.
Encore une fois, cette tendance profite au monde de la beauté, l'influence sur les consommateurs est indéniable. Le format vidéo permet d'informer, de divertir et de retenir l'attention, en somme, il rend les posts plus interactifs.
Ce n'est pas pour rien qu'il est de plus en plus plébiscité par les grands groupes. Les marques s'en servent pour montrer au public les coulisses des évènements auxquels elles participent.
Le but est simple : présenter les nouveautés en avant-première, sans avoir à attendre les lancements presse. La consommatrice, aux premières loges des nouvelles tendances, est intéressée et est encore plus à même d'acheter par la suite.

Facebook et Instagram proposent une multitude de contenus relatifs à la beauté pour tous les goûts, accessible à n'importe quel moment de la journée. Pas étonnant que l'impact des réseaux sur le comportement des consommatrices soit de plus en plus important.

 JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [1254]
© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
26 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Cosmetics Europe : le risque, toujours le risque, rien que le risque !

Comme à l'habitude, l'édition 2017 de la Cosmetics Europe Week, qui s'est tenue à Bruxelles du 13 au 16 juin, s'est ouverte par une allocution du président de l'association européenne. Loïc Armand a aussi accordé une interview à... [Lire la suite]

© L'Observatoire des Cosmétiques
26 JUIN 2017 L'actualité des cosmétiques
Ces ingrédients avec lesquels il ne faut plus formuler (1/2)

Règlementations restrictives en préparation, polémiques médiatiques sur la sécurité cosmétique: la liste des ingrédients menacés ou décriés ne cesse de s'allonger. Les marques ne peuvent qu'en tenir compte et... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
21 JUIN 2017 Commission européenne
Nanomatériaux : le catalogue

C’est peu dire qu’il était attendu, puisque la commission devait le publier en janvier 2014. Difficile à élaborer, reporté à la fin 2015, puis au début 2016, le catalogue des nanomatériaux utilisés en cosmétique... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
21 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Exposition solaire : le bon équilibre

On parle souvent des effets nocifs des rayons UV du soleil sur la peau et la santé. À la Sun Protection Conference qui s'est tenue à Londres les 6 et 7 juin, le Professeur Robyn Lucas, épidémiologiste de l'Université nationale australienne, a mis en... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
19 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Allégations, CMR, nanos : 3 annonces de la Commission européenne

Lors de la Journée Réglementaire organisée par Cosmed à Paris le 8 juin 2017, Salvatore d'Acunto, Chef de l'Unité Technologies de la santé et Cosmétiques de la Commission européenne (Grow D4) est venu faire un tour d'horizon des... [Lire la suite]

19 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Quand la génération selfie influence l’industrie cosmétique

Les 15-35ans, aussi connus sous l’appellation génération selfie, représentent une frange de la population hyper connectée, très soucieuse de son image et de la façon dont celle-ci est véhiculée sur les réseaux sociaux. De... [Lire la suite]

15 JUIN 2017 L'actualité des cosmétiques
Des cosmétiques interdits sur le marché : pourquoi et comment c’est possible

C’est ce qu’on appelle un buzz. Le 7 juin, l’UFC-Que Choisir dénonce la présence sur le marché de 23 cosmétiques contenant des ingrédients interdits depuis plusieurs mois, donc des produits hors-la-loi. Les marques mises en cause (dont... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
14 JUIN 2017 Commission européenne
L'ECHA propose de classifier le TiO2 Cancérogène 2

Le Comité pour l'évaluation du risque (RAC) de l'ECHA a conclu que les preuves scientifiques disponibles concordaient avec les critères du règlement CLP pour classifier le Titanium dioxide en tant que substance suspectée de provoquer des cancers par la voie de... [Lire la suite]

14 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
E-commerce chinois : nouvel Eldorado pour la cosmétique française ?

Considérée comme prestigieuse, la cosmétique française est appréciée en Chine. Sa réputation n’est plus à faire. Néanmoins, sa présence sur le territoire est encore un peu timide. Outre les obstacles... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
14 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Le Baromètre de la Biodiversité 2017 de l'UEBT

Depuis 2009, l'UEBT évalue le niveau de connaissances sur la biodiversité et l'intérêt pour l'approvisionnement éthique des ingrédients dans 16 pays. Neuf ans d'enquête, auprès de 59 000 personnes et des centaines d'entreprises, ont permis de... [Lire la suite]