http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/tendances/bien-dans-sa-bouche-bien-dans-ses-dents-4300
12 DECEMBRE 2016 Tendances

Bien dans sa bouche, bien dans ses dents !

Le sourire ultra-bright, digne des stars de séries B américaines, s’installe de plus en plus dans nos contrées. Outre le fait qu’avoir des dents blanches est un signe de bonne santé bucco-dentaire, c’est aussi une composante esthétique importante pour beaucoup d’entre nous. Au banc d’essai, la tendance de l’oil pulling, bain de bouche à l’huile végétale pour aider à blanchir les dents.

Avoir une dentition aussi étincelante que le soleil n'est pas naturel pour tout le monde (fumeurs, buveurs de café/thé ou encore paresseux de la brosse à dents). Pour faire plus blanc que blanc, plusieurs options sont envisageables. Soit on passe chez le dentiste et ça fait mal au portefeuille, soit on se fait un blanchiment maison, mais là, ça peut faire mal aux dents.
La plupart des kits de blanchiment dentaire à faire chez soi sont à base d'ingrédients chimiques pouvant causer des réactions désagréables, voire assez fortement agressifs pour les gencives ou l'émail.
La question est donc la suivante : comment avoir les dents plus blanches sans que ça coûte un bras et sans se mettre n'importe quoi dans la bouche ? Avec l'oil pulling, pardi !

L'oil pulling, c'est quoi ?

En anglais, cela veut dire "tirage d'huile". Le principe consiste à se faire un bain de bouche pendant 10 à 15 minutes avec une huile végétale. Le fait de se gargariser va permettre à l'huile d'aller d'avant en arrière et aider à déloger les bactéries présentes dans la bouche et sur les dents.
C'est une technique ancestrale appartenant à la médecine traditionnelle indienne.

C'est pour qui ? Quelle huile est préconisée ?

La méthode est accessible à tous. En effet, il faut juste avoir de l'huile végétale et une quinzaine de minutes devant soi.
Les huiles les plus utilisées sont celles de sésame et de noix de coco pour leurs vertus blanchissantes et leur goût relativement agréable (ou moins désagréable que les autres, ça dépend du point de vue).

Où ça se trouve ?

Pour le coup, pas besoin d'aller bien loin. Des huiles végétales, qu'elles soient alimentaires ou cosmétiques, se trouvent partout.
Jusqu'alors, l'oil pulling était un concept, une façon de faire, et non pas un produit cosmétique en tant que tel. Mais ça, c'était avant. La marque française Merci Handy commercialise depuis juin 2016 un kit de blanchiment dentaire (sobrement ?) nommé Smile Detox, inspiré directement du concept de l'oil pulling. L'Observatoire des Cosmétiques l'a testé.

Smile Detox, ça se présente comment ?

Sous forme de sticks monodoses, la cure se décline en trois versions, une de 14 jours, une de 28 et une de 42 (environ un mois et demi, donc). Le format est pratique, on peut glisser la monodose du jour dans le sac et se gargariser n'importe où (ou presque…) sans avoir à transporter son pot d'huile de noix de coco avec soi.
Les prix sont abordables, la cure de deux semaines coûte un peu moins de 20 €, celle d'un mois et demi 55.
Les sticks sont aromatisés, pour rendre l'expérience plus agréable. On a le choix entre un goût cassis, menthe ou réglisse. Pour les indécis, il est possible de commander un kit réunissant les trois arômes.

La composition

Pour le coup, la liste des ingrédients n'est pas bien longue. Au programme : de l'huile de noix de coco, du charbon de bois végétal et l'arôme en question. Seul ce dernier n'est pas d'origine naturelle, cependant il représente moins d'1 % de la formulation. Point important, les produits sont fabriqués en France.

La liste INCI des ingrédients des sticks
Cocos nucifera (Coconut) oil, Aroma, Charcoal powder.

Le test

À j+1
C'est parti pour une cure de 14 jours, avec un kit renfermant les trois arômes.
Au premier jour de l'expérience, le stick est dur. Normal, il fait froid, et l'huile de noix de coco a tendance à se rigidifier. La marque a pensé à cela puisque les sticks comportent la mention "PSSST : votre paille est dure ? Pas de panique, c'est naturel ! Frottez-la entre vos mains pour la réchauffer".
Ce qui veut dire aussi que si l'huile de noix de coco devient solide, il ne faut pas la jeter (ou la cracher) n'importe où, puisqu'elle pourrait éventuellement boucher les canalisations.
Il est temps d'avaler le premier stick, au cassis. Et là, c'est comment dire… Étrange ! Le coté huileux du produit additionné à l'arôme donne l'impression d'avoir dans la bouche un bonbon qui aurait fondu. C'est visqueux, mais finalement pas si mauvais que ça.
Garder le mélange 15 minutes en bouche, c'est long. Mais si on est occupé, ça passe beaucoup plus vite, et la gymnastique buccale devient automatique.
Time's up ! Il est temps de cracher (comme c'est élégant…). Une fois la bouche rincée, une sensation de propre et de fraicheur est présente.

À j+7
Bien que l'idée d'un bain de bouche à base d'huile soit peu ragoûtante, on finit par s'y faire. Les goûts des sticks ne sont pas désagréables, et finalement, 15 minutes à se gargariser, ce n'est pas la mer à boire.
Buccalement parlant, tout va bien. L'aspect "fraicheur d'après crachage" est toujours au rendez-vous.

À j+14
La cure complète est terminée. D'un point de vue blancheur, il y a une légère amélioration, même si le résultat reste discret.
Cependant, la sensation d'assainissement buccal est incontestable, et puis, même si ce n'est pas très charmant à dire, l'haleine est beaucoup plus fraiche.
À savoir : la cure de 14 jours est la version la plus courte, Merci Handy promet qu'en faisant le test sur une durée plus longue, le résultat sur la blancheur n'en est que plus probant.

Il est tout de même important de noter que le concept de l'oil pulling n'est pas une réponse médicale au jaunissement dentaire. La technique est d'ailleurs généralement raillée par les dentistes. Pour beaucoup d'entre eux, les bains de bouche à l'huile végétale sont totalement inutiles.
Il est certain que les personnes souffrant d'un jaunissement aggravé de l'émail dentaire ne trouveront pas le secours escompté dans l'oil pulling. Les autres, en revanche, ont ainsi à leur disposition une manière naturelle d'appréhender les soins dentaires. Même si c'est moins efficace qu'un traitement chimique chez le dentiste, avec l'oil pulling, il n'y a pas beaucoup de risques, et on sait ce qu'on a dans la bouche. Même si ça reste dur à avaler…

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [155]
© Thinkstock-L'Observatoire des Cosmétiques
4 FEVRIER 2014 Tendances
Fraction active ou totum de plante : le débat (2e partie)

La fraction active est un des principes actifs de la plante, soit une molécule isolée qui correspond précisément à des propriétés cosmétiques recherchées. Aujourd’hui, on traque cette molécule (ce que l’on nomme le... [Lire la suite]

3 FEVRIER 2014 Tendances
2013 : bonne résistance du sélectif (FFPS)

Selon le NPD Group (spécialiste des études de marché), le marché de la beauté sélective a enregistré un recul de -1,5% en valeur pour l'année écoulée. Pour la FFPS (Fédération Française de la... [Lire la suite]

© Thinkstock-L'Observatoire des Cosmétiques
29 JANVIER 2014 Tendances
Fraction active ou totum de plante : le débat (1ère partie)

Êtes-vous fractal ou global ? Molécule isolée ou extrait végétal total ? Tendance "green" oblige, le débat divise la cosmétique de pointe, qu’elle soit bio ou conventionnelle. Car, en ce qui concerne les extraits végétaux, on... [Lire la suite]

© L'Observatoire des Cosmétiques
23 JANVIER 2014 Tendances
La bonne santé du shampooing français

Selon une étude du cabinet Canadean, le marché du shampooing français va continuer sa croissance. En 2012, le shampooing a représenté la catégorie la plus importante du marché des soins capillaires, tant en valeur (30,3 %) qu'en volume (43,8 %).... [Lire la suite]

© Thinkstock-L'Observatoire des Cosmétiques
30 DECEMBRE 2013 Tendances
Chine : préparez-vous au baby-boom du marché cosmétique

En valeur, la catégorie des cosmétiques pour bébés et enfants a doublé au cours des cinq dernières années, pour atteindre 1,6 milliards de dollars. Ce segment est ainsi devenu le troisième plus gros marché après les... [Lire la suite]

© Thinkstock-L'Observatoire des Cosmétiques
13 DECEMBRE 2013 Tendances
Cosmétiques naturels : un marché naturellement fort (Kline)

Malgré des conditions économiques instables, le marché des cosmétiques naturels continue d'afficher une forte croissance, affichant une saine hausse de 10,6% à l'échelle mondiale, pour atteindre 29,5 milliards de dollars en 2013. Le Brésil... [Lire la suite]

© L'Observatoire des Cosmétiques
11 DECEMBRE 2013 Tendances
La mixologie tendance-clé de la beauté en 2014 (Mintel)

Pour le cabinet d'étude de marchés Mintel, la tendance majeure qui devrait impacter le marché mondial de la beauté en 2014 est: la mixologie. Entre les produits de soins de la peau, les capillaires et le maquillage, les frontières entre les... [Lire la suite]

© Thinkstock-L'Observatoire des Cosmétiques
10 DECEMBRE 2013 Tendances
Le marché des cosmétiques pour hommes à l'étude

S'il est un secteur de la cosmétique qui attire toutes les attentions en ce moment, c'est bien celui des soins pour hommes. Pour preuve, deux cabinets d'études de marché (Mintel et Euromonitor) viennent de s'intéresser au sujet. Conclusions: rasage et... [Lire la suite]

© L'Observatoire des Cosmétiques
18 NOVEMBRE 2013 Tendances
Kline : retour sur 50 ans d'étude du marché cosmétique

À l'occasion de ses 50 ans, le cabinet d'études et de consulting américain Kline revient sur un demi-siècle d'évolutions en cosmétique. Un tour d'horizon des tendances, de l'abandon du verre pour les packagings à l'adoption du vert dans les... [Lire la suite]

© Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques
6 NOVEMBRE 2013 Tendances
Les colorations éclairent le marché du capillaire

Le monde vieillit. Et alors que nous devenons toujours davantage une "Société du Cheveu Blanc", les consommateurs âgés qui recherchent des produits capillaires de nature à les faire paraître plus jeunes n'ont jamais été aussi nombreux. La... [Lire la suite]