http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/un-portail-pour-signaler-les-effets-indesirables-4445
14 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques

Un portail pour signaler les effets indésirables

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Le 13 mars, le ministère français des Affaires sociales et de la Santé a lancé un nouveau portail Internet de déclaration des événements indésirables ayant un impact négatif sur la santé. Ouvert au public et aux professionnels, il comprend une section dédiée aux produits cosmétiques.

Prévu par la loi de modernisation du système de santé, ce site permet aux professionnels et aux usagers de signaler en quelques clics aux autorités sanitaires tout événement indésirable ou tout effet inhabituel ayant un impact négatif sur la santé. 
Sur le site, il est précisé que celui-ci peut survenir suite à l'exposition à un produit acheté en pharmacie, dans le commerce ou sur Internet. Il peut s'agir d'un produit(médicament, denrée alimentaire, produit d'entretien, de bricolage… et bien sûr, cosmétique) ou encore d'une substance présente dans la nature ou l'environnement. L'effet indésirable peut être consécutif à sa manipulation, sa consommation ou ses conditions d'utilisation.

Dans le détail, les produits concernés comprennent :
• les médicaments,
• les dispositifs médicaux,
• les produits de la vie courante ou de l'environnement,
• les compléments alimentaires,
• les produits de tatouage,
• les produits cosmétiques,
• les produits sanguins,
• les produits ou substances ayant un effet psychoactif,
• les actes de soins (y compris les infections liées aux actes de soins).
Chaque type de produit dispose d'un espace spécifique.

La section Cosmétique

En guise de préambule, cet espace rappelle que "la surveillance des produits cosmétiques (cosmétovigilance) permet d'identifier des effets qui n'ont pas été observés lors des études de sécurité menées par les fabricants avant la commercialisation. En déclarant les effets indésirables liés à l'utilisation de ces produits, vous contribuez à l'amélioration de la sécurité de tous les utilisateurs et à la mise en place de mesures préventives ou correctives adaptées : modification de la composition des produits, recommandations d'emploi".

Les produits concernés peuvent être des crèmes, des produits de maquillage, des produits solaires, des dentifrices, des savons de toilette, des déodorants, des sels pour bains, des parfums ou des vernis…

Chacun peut notifier toute réaction anormale, grave ou non, ayant un impact sur sa santé : allergie, intoxication, inflammation, réaction anormale du corps…Et ce, que le problème survienne après l'usage en condition normale d'un produit cosmétique ou à la suite d'une utilisation non conforme au mode d'emploi : erreur de mélange ou de dosage de produit, temps de pause non respecté…
En revanche, ce portail n'est pas prévu pour signaler l'inefficacité d'un produit, cela ne rentrant pas dans le champ du signalement des effets indésirables. Il est conseillé dans ce cas d'en informer directement le fabricant.

Il est également rappelé que les professionnels de santé, les industries cosmétiques et les distributeurs ont quant à eux l'obligation de déclarer immédiatement les effets indésirables graves survenus ou susceptibles de survenir dans les conditions normales d'emploi d'un produit cosmétique. Ils peuvent également signaler tout autre effet indésirable dont ils ont connaissance, ainsi que les effets susceptibles de résulter d'une mauvaise utilisation du produit concerné.

Une dizaine de minutes suffisent pour remplir le formulaire de déclaration, et le site assure que tous les renseignements fournis seront traités dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel.

Pour aller plus loin
• Voir le portail de signalement des événements sanitaires indésirables.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [717]
© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
19 AVRIL 2017 Organismes professionnels
Cosmétiques : les exportations passent la barre des 12 milliards d’€

Selon des chiffres communiqués par la FEBEA, les exportations françaises de produits cosmétiques ont passé le seuil des 12 milliards d’euros pour la 1ère fois en 2016, avec une progression de +2 % par rapport à 2015. L'excédent de la balance... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
29 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Concours U'Cosmetics 2017 : le palmarès

Le 16 mars, le jury du concours U'Cosmetics, consacré cette année à la cosmétique minérale, a décerné ses prix aux équipes qui ont présenté les projets les plus intéressants dans deux catégories: Concept... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
27 MARS 2017 Organismes professionnels
Appareils d'épilation et de lipolyse : vers une réglementation durcie ?

L’Anses vient de publier les conclusions de son expertise relative aux risques sanitaires liés à l’utilisation d’appareils destinés à la pratique d’actes à visée esthétique (épilation et lipolyse). Pour limiter la... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
25 MARS 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Phytomedica

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer à la société Laboratoires Phytomedica (marque PhytoNature) une injonction de mise en conformité portant sur son établissement d'Aix-en-ProvenceEn cause:... [Lire la suite]

22 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Test gratuit de cosmétiques, quand l’essai vire à l’arnaque

Le Centre européen des consommateurs France a tiré la sonnette d’alarme en informant la DGCCRF de nombreuses réclamations de consommateurs au sujet de cosmétiques proposés "à l’essai" sur internet. Ces tests gratuits cachaient en... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
20 MARS 2017 Commission européenne
Sécurité des cosmétiques : un point de la Commission européenne

L’utilisation d’une large gamme de produits de soins personnels expose constamment les consommateurs aux substances chimiques. Pour les rassurer sur la sécurité des cosmétiques, la Commission européenne vient de publier une fiche d'information. [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 MARS 2017 ANSM
Interdiction de deux produits Neostem

L'ANSM vient de publier une décision interdisant deux produits du laboratoire Promicea: Neostem serum et Neostem pocket lift. Pour l'Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé, ils répondent à la définition... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
9 MARS 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Cosinus & Servicosm

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer aux sociétés Cosinus et Servicosm (sociétés de sous-traitance cosmétique) une injonction de mise en conformité portant sur leurs établissements de... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
Beauté connectée : 5 applis pour décrypter les cosmétiques

Il n’est pas toujours évident de savoir ce que contiennent nos produits de beauté. Bien que les marques soient dans l’obligation d’indiquer sur les packagings les ingrédients utilisés (liste INCI), leurs noms ne font pas toujours sens auprès... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
U'Cosmetics 2017 : les projets sélectionnés

Le 9 février, le pré-jury du concours U'Cosmetics, consacré cette année à la cosmétique minérale, a étudié les 23 dossiers étudiants en lice. Chaque équipe a présenté son projet dans deux... [Lire la suite]