http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/un-portail-pour-signaler-les-effets-indesirables-4445
14 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques

Un portail pour signaler les effets indésirables

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Le 13 mars, le ministère français des Affaires sociales et de la Santé a lancé un nouveau portail Internet de déclaration des événements indésirables ayant un impact négatif sur la santé. Ouvert au public et aux professionnels, il comprend une section dédiée aux produits cosmétiques.

Prévu par la loi de modernisation du système de santé, ce site permet aux professionnels et aux usagers de signaler en quelques clics aux autorités sanitaires tout événement indésirable ou tout effet inhabituel ayant un impact négatif sur la santé. 
Sur le site, il est précisé que celui-ci peut survenir suite à l'exposition à un produit acheté en pharmacie, dans le commerce ou sur Internet. Il peut s'agir d'un produit(médicament, denrée alimentaire, produit d'entretien, de bricolage… et bien sûr, cosmétique) ou encore d'une substance présente dans la nature ou l'environnement. L'effet indésirable peut être consécutif à sa manipulation, sa consommation ou ses conditions d'utilisation.

Dans le détail, les produits concernés comprennent :
• les médicaments,
• les dispositifs médicaux,
• les produits de la vie courante ou de l'environnement,
• les compléments alimentaires,
• les produits de tatouage,
• les produits cosmétiques,
• les produits sanguins,
• les produits ou substances ayant un effet psychoactif,
• les actes de soins (y compris les infections liées aux actes de soins).
Chaque type de produit dispose d'un espace spécifique.

La section Cosmétique

En guise de préambule, cet espace rappelle que "la surveillance des produits cosmétiques (cosmétovigilance) permet d'identifier des effets qui n'ont pas été observés lors des études de sécurité menées par les fabricants avant la commercialisation. En déclarant les effets indésirables liés à l'utilisation de ces produits, vous contribuez à l'amélioration de la sécurité de tous les utilisateurs et à la mise en place de mesures préventives ou correctives adaptées : modification de la composition des produits, recommandations d'emploi".

Les produits concernés peuvent être des crèmes, des produits de maquillage, des produits solaires, des dentifrices, des savons de toilette, des déodorants, des sels pour bains, des parfums ou des vernis…

Chacun peut notifier toute réaction anormale, grave ou non, ayant un impact sur sa santé : allergie, intoxication, inflammation, réaction anormale du corps…Et ce, que le problème survienne après l'usage en condition normale d'un produit cosmétique ou à la suite d'une utilisation non conforme au mode d'emploi : erreur de mélange ou de dosage de produit, temps de pause non respecté…
En revanche, ce portail n'est pas prévu pour signaler l'inefficacité d'un produit, cela ne rentrant pas dans le champ du signalement des effets indésirables. Il est conseillé dans ce cas d'en informer directement le fabricant.

Il est également rappelé que les professionnels de santé, les industries cosmétiques et les distributeurs ont quant à eux l'obligation de déclarer immédiatement les effets indésirables graves survenus ou susceptibles de survenir dans les conditions normales d'emploi d'un produit cosmétique. Ils peuvent également signaler tout autre effet indésirable dont ils ont connaissance, ainsi que les effets susceptibles de résulter d'une mauvaise utilisation du produit concerné.

Une dizaine de minutes suffisent pour remplir le formulaire de déclaration, et le site assure que tous les renseignements fournis seront traités dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel.

Pour aller plus loin
• Voir le portail de signalement des événements sanitaires indésirables.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [731]
© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
27 JUIN 2017 L'actualité des cosmétiques
Contrôles DGCCRF 2016 : 15 % de produits cosmétiques dangereux

Autorité de surveillance du marché des cosmétiques, la DGCCRF est chargée de contrôler la sécurité et la loyauté des produits commercialisés en France. Son action prend la forme d’un plan de contrôle annuel au cours duquel... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
21 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Exposition solaire : le bon équilibre

On parle souvent des effets nocifs des rayons UV du soleil sur la peau et la santé. À la Sun Protection Conference qui s'est tenue à Londres les 6 et 7 juin, le Professeur Robyn Lucas, épidémiologiste de l'Université nationale australienne, a mis en... [Lire la suite]

19 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
Quand la génération selfie influence l’industrie cosmétique

Les 15-35ans, aussi connus sous l’appellation génération selfie, représentent une frange de la population hyper connectée, très soucieuse de son image et de la façon dont celle-ci est véhiculée sur les réseaux sociaux. De... [Lire la suite]

15 JUIN 2017 L'actualité des cosmétiques
Des cosmétiques interdits sur le marché : pourquoi et comment c’est possible

C’est ce qu’on appelle un buzz. Le 7 juin, l’UFC-Que Choisir dénonce la présence sur le marché de 23 cosmétiques contenant des ingrédients interdits depuis plusieurs mois, donc des produits hors-la-loi. Les marques mises en cause (dont... [Lire la suite]

14 JUIN 2017 Comptes-rendus Congrès
E-commerce chinois : nouvel Eldorado pour la cosmétique française ?

Considérée comme prestigieuse, la cosmétique française est appréciée en Chine. Sa réputation n’est plus à faire. Néanmoins, sa présence sur le territoire est encore un peu timide. Outre les obstacles... [Lire la suite]

29 MAI 2017 L'actualité des cosmétiques
Exposition solaire : trop d'idées fausses, pas assez de prudence !

Où en sont les Français dans leur perception et leurs connaissances des dangers liés à l’exposition solaire ? Tout est-il acquis ? Certaines idées reçues perdurent-elles ? Selon une récente enquête, malgré des campagnes de... [Lire la suite]

22 MAI 2017 L'actualité des cosmétiques
Quand Symrise recrée l'odeur du muguet

Aujourd’hui encore, ni la distillation à la vapeur ni l’extraction au solvant volatil ne parviennent à capturer correctement l’huile essentielle du muguet. De nombreux acteurs de la parfumerie se sont penchés sur les molécules de synthèse... [Lire la suite]

10 MAI 2017 L'actualité des cosmétiques
USA : Johnson & Johnson à nouveau condamné pour un cas de cancer lié au talc

Le 4 mai, un tribunal de l'état du Missouri aux États-Unis a condamné Johnson & Johnson et Imery's Talc à payer 110,5 millions de dollars à une femme qui a développé un cancer des ovaires suite à l'utilisation durant des années... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
1 MAI 2017 Commission européenne
Ingrédients cosmétiques : de l'évaluation à la réglementation

Comment est évaluée la sécurité d'un ingrédient cosmétique ? Quel processus gouverne l'autorisation ou l'interdiction de sa mise sur le marché ? Comment sont définies les règles spécifiques qui peuvent restreindre son... [Lire la suite]

26 AVRIL 2017 L'actualité des cosmétiques
Lumière bleue : pollution contemporaine

Nouvelle obsession de l’industrie cosmétique, la lumière bleue est l’ennemi public numéroun. Mauvaise pour la santé, elle contribue également au vieillissement de la peau. D’où vient-elle et comment agit-elle sur l’organisme... [Lire la suite]