http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/test-gratuit-de-cosmetiques-quand-l’essai-vire-a-l’arnaque-4453
22 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques

Test gratuit de cosmétiques, quand l’essai vire à l’arnaque

Le Centre européen des consommateurs France a tiré la sonnette d’alarme en informant la DGCCRF de nombreuses réclamations de consommateurs au sujet de cosmétiques proposés "à l’essai" sur internet. Ces tests gratuits cachaient en réalité des abonnements frauduleux relativement onéreux.

Le centre Européen des consommateurs de France a compilé un certain nombre de plaintes, assez similaires quant au motif. Il s'agit de consommateurs piégés sur internet et les réseaux sociaux par des publicités proposant de tester "gratuitement" des produits de beauté. Seule condition, s'acquitter des frais de port, dont la somme avoisine les 5/6 €. Intéressant non ?
Cependant, et c'est là que le bât blesse : chaque demande de test génère un abonnement mensuel tacite entre 70 et 220 €. C'est au moment de lire les conditions générales de vente que le consommateur prend connaissance de l'existence de cet abonnement par défaut.

Qui se cache derrière ces arnaques ?

Le nom des sociétés ainsi que leurs adresses et coordonnées diffèrent selon les sites sur lesquels elles sont enregistrées.
Bien souvent, elles indiquent être basées aux États-Unis, avec des adresses postales (et internet) et des numéros de téléphone anglais ou hollandais. Ces informations sont toujours fausses.

Quels sont les recours possibles ?

Du fait des informations erronées dont le consommateur dispose, aucun arrangement en direct et à l'amiable n'est envisageable puisqu'il est impossible d'identifier l'entreprise en faute.
À ce jour, la DGCCRF rapporte que "La seule adresse connue au Royaume-Uni correspond à une simple boîte postale et le site www.leuxia.fr ne contient aucune cordonnée".

Le Centre européen des consommateurs France conseille néanmoins de contacter la société en cause, par mail, afin de demander l'annulation de l'inscription pour éviter tout nouvel envoi non voulu. Ensuite, il convient de faire opposition auprès des établissements bancaires de ces entreprises, et d'obtenir un remboursement des sommes prélevées à tort (procédure du "chargeback").

Pour aller plus loin
• Voir l'alerte publiée sur le site Internet de la DGCCRF

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [717]
© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
19 AVRIL 2017 Organismes professionnels
Cosmétiques : les exportations passent la barre des 12 milliards d’€

Selon des chiffres communiqués par la FEBEA, les exportations françaises de produits cosmétiques ont passé le seuil des 12 milliards d’euros pour la 1ère fois en 2016, avec une progression de +2 % par rapport à 2015. L'excédent de la balance... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
29 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Concours U'Cosmetics 2017 : le palmarès

Le 16 mars, le jury du concours U'Cosmetics, consacré cette année à la cosmétique minérale, a décerné ses prix aux équipes qui ont présenté les projets les plus intéressants dans deux catégories: Concept... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
27 MARS 2017 Organismes professionnels
Appareils d'épilation et de lipolyse : vers une réglementation durcie ?

L’Anses vient de publier les conclusions de son expertise relative aux risques sanitaires liés à l’utilisation d’appareils destinés à la pratique d’actes à visée esthétique (épilation et lipolyse). Pour limiter la... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
25 MARS 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Phytomedica

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer à la société Laboratoires Phytomedica (marque PhytoNature) une injonction de mise en conformité portant sur son établissement d'Aix-en-ProvenceEn cause:... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
20 MARS 2017 Commission européenne
Sécurité des cosmétiques : un point de la Commission européenne

L’utilisation d’une large gamme de produits de soins personnels expose constamment les consommateurs aux substances chimiques. Pour les rassurer sur la sécurité des cosmétiques, la Commission européenne vient de publier une fiche d'information. [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 MARS 2017 ANSM
Interdiction de deux produits Neostem

L'ANSM vient de publier une décision interdisant deux produits du laboratoire Promicea: Neostem serum et Neostem pocket lift. Pour l'Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé, ils répondent à la définition... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
14 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Un portail pour signaler les effets indésirables

Le 13 mars, le ministère français des Affaires sociales et de la Santé a lancé un nouveau portail Internet de déclaration des événements indésirables ayant un impact négatif sur la santé. Ouvert au public et aux... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
9 MARS 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Cosinus & Servicosm

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer aux sociétés Cosinus et Servicosm (sociétés de sous-traitance cosmétique) une injonction de mise en conformité portant sur leurs établissements de... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
Beauté connectée : 5 applis pour décrypter les cosmétiques

Il n’est pas toujours évident de savoir ce que contiennent nos produits de beauté. Bien que les marques soient dans l’obligation d’indiquer sur les packagings les ingrédients utilisés (liste INCI), leurs noms ne font pas toujours sens auprès... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
U'Cosmetics 2017 : les projets sélectionnés

Le 9 février, le pré-jury du concours U'Cosmetics, consacré cette année à la cosmétique minérale, a étudié les 23 dossiers étudiants en lice. Chaque équipe a présenté son projet dans deux... [Lire la suite]