http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/petit-precis-d’epilation-4718
20 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques

Petit précis d’épilation

Les poils ont la vie dure. Une multitude de techniques existent pour en venir à bout mais elles ne sont pas toutes adaptées à chaque partie du corps. Quelle épilation pour quelle zone ? Avec quelle technique ? Avec ou sans cosmétiques ? Réponse ici.

S'épiler est entré dans le quotidien de beaucoup d'hommes et de femmes de façon habituelle et automatique. Ce geste routinier n'est pourtant pas si anodin. Une épilation mal exécutée ou réalisée avec du matériel dont la propreté laisse à désirer peut avoir de vraies conséquences sur l'organisme (plaies, infections, poils incarnés…). Une certaine vigilance est donc de rigueur.

Le rasage

Rapide, efficace et indolore, le rasage est plébiscité par 58 % des femmes. Cette méthode s'adapte à toutes les parties du corps. Si la peau est exfoliée avant de procéder à l'opération, c'est mieux car cela diminue le risque d'avoir des poils incarnés. Le rasage est à réaliser sur peau humide pour assouplir le poil, faciliter le passage du rasoir et limiter les chances de ne pas se couper. L'utilisation d'une mousse de rasage ou, à défaut, de douche peut s'avérer utile pour adoucir le passage de la lame sur la peau.
Après deux ou trois utilisations, on change de lame. En effet, avec le temps, cette dernière s'émousse et devient potentiellement dangereuse. Moins tranchante, elle s'accroche au poil et glisse moins bien sur la peau. On risque donc de se blesser.
Une tendance récente a émergé : le rasage du visage pour les femmes. Beaucoup de youtubeuses et blogueuses s'y sont mises et racontent comment cette méthode leur a permis de se débarrasser de leur duvet disgracieux. Alors que certains spécialistes alertent sur les effets indésirables (peau plus sèche, plus réactive, aggravation de certaines pathologies cutanées) d'autres estiment que le rasage sur le visage d'une femme ne stimulera pas plus la pousse des poils.
Pour celles qui souhaitent tenter l'expérience, même consigne : le geste est à effectuer sur peau humide, savonnée, à l'aide d'un rasoir petit et précis.

La crème dépilatoire

Cosmétique qui dissout le poil par réaction chimique, la crème dépilatoire a souvent mauvaise presse. La raison ? Son odeur forte et désagréable et son caractère très agressif pour la peau, surtout ! Formulée à base de dérivés de souffre (sels d'acide thioglycolique), la crème dépilatoire agit sur la kératine qui enveloppe les poils.
Elle s'utilise sur peau sèche, en couche épaisse sur la zone à traiter. Le temps de pose est à respecter scrupuleusement, rien ne sert de laisser le produit plus longtemps que ce qui est préconisé. Au contraire, une application prolongée peut provoquer des brûlures.
La crème dépilatoire est simple à utiliser mais un peu abrasive, les parties sensibles telles que les aisselles ou le maillot sont donc à éviter.
À noter, ce cosmétique ne détruit pas le bulbe du poil, la repousse risque d'être assez rapide.

La cire

D'abord réservée aux esthéticiennes, la cire s'est démocratisée, s'utilise chez soi et permet d'obtenir des résultats professionnels.
La méthode est simple, coller le poil à la cire et retirer les deux en même temps. Ce procédé s'adapte à toutes les régions du corps.
Pour les moins initiées, l'utilisation de la cire froide est recommandée. Pré-appliquée sur des bandes, aucun risque d'en mettre trop ou pas assez. Sur peau sèche, il suffit de frotter les bandes au préalable entre ses mains (pour réchauffer la cire) et les appliquer sur la zone en question. Pas de temps pose à respecter. Les bandes se retirent toujours dans le sens contraire de la pousse du poil. La cire froide est parfaite pour les poils longs (jambes, aisselles).
La cire chaude, quant à elle, demande un peu plus de pratique et de dextérité. Tout d'abord, la température de la cire est à surveiller, sinon gare aux brûlures. Pour une épilation optimale, il faut attendre qu'elle se solidifie et la retirer d'un coup sec et franc. On évite de passer plusieurs fois sur une même zone. Elle offre comme avantage non négligeable d'éradiquer les poils les plus petits et les plus fins.
En fin d'opération, on applique un peu d'huile pour apaiser les endroits épilés et retirer les résidus de cire.
Cette méthode n'est pas recommandée aux plus douillettes, arracher les poils est douloureux (du moins les premières fois) !

Le fil

Technique ancestrale pratiquée aussi bien en Iran qu'en Inde, l'épilation au fil consiste à emprisonner le poil entre deux fils torsadés. Grâce au mouvement alterné des deux mains, le poil est arraché à la racine. Cette épilation est nette et précise. Gros bémol, elle n'est pas à la portée de toutes, la technique étant assez complexe à assimiler. Néanmoins, elle se répand de plus en plus en France et beaucoup de salons la proposent. De plus, elle est souvent peu onéreuse (comptez en moyenne 7 € pour les deux sourcils ).
Si l'épilation au fil offre un résultat impeccable, elle reste tout de même douloureuse (chaque poil est arraché un à un), la zone traitée risque fort d'être rougie et un peu à vif les premières minutes. Dans ce cas, ne pas hésiter à mettre un peu de crème pour calmer l'irritation.
Bien que, dans le concept, l'on puisse l'utiliser la technique du fil sur tout le corps, il est préférable de la réserver à des petites surfaces dont les poils ne sont pas trop longs.

La guerre contre les poils fait rage depuis bon nombres d'années et l'on a tendance à s'évertuer à les éradiquer coûte que coûte. Esthétisme ou phénomène de mode, si les poils sont mal vus, il convient de garder en tête qu'ils ne sont pas sales et inutiles, au contraire, ils aident, entre autres, à réguler la température du corps et à protéger les parties génitales contre les frottements et éventuelles infections.

JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [776]
© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
11 DECEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
La bataille de l'aluminium relancée ?

L'aluminium n'en finit pas de susciter des inquiétudes, qu'il soit présent dans les médicaments, les vaccins ou les produits de consommation courante, dont les cosmétiques. Un récent colloque organisé par l'association E3M a de nouveau,... [Lire la suite]

4 DECEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Anti-âge : place à la bienveillance…

Aimez votre âge, positivez le temps qui passe, pratiquez le Happy aging, le slow lifting, le coaching jeunesse ou la cosmétique positive… L’heure n’est plus au combat, mais à l’accompagnement. Cette nouvelle approche bienveillante de la jeunesse de la... [Lire la suite]

27 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
De l’importance d’une belle chevelure chez ces messieurs

Dans la famille "mes cheveux, ma bataille", c’est au tour du comportement des hommes d’être passé au peigne fin. Alors qu’on a souvent prêté à ces messieurs la réputation de ne pas prendre soin d’eux (mises à part les... [Lire la suite]

23 NOVEMBRE 2017 Organismes professionnels
Professionnels de l'ongle : trop de substances chimiques dangereuses, pas assez de protection

L’Anses vient de publier les résultats de son expertise sur l’évaluation des risques pour la santé des professionnels exposés aux produits utilisés dans les activités de soin et de décoration de l’ongle. Au vu du grand nombre de... [Lire la suite]

22 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Cosmétiques faits maison : vraiment un jeu d’enfant ?

C’est la grande tendance du moment, le Do It Yourself est absolument partout. Internet fourmille de recettes, tutoriels et autres conseils en tous genres pour préparer soi-même ses produits de beauté. La promesse? Avoir des soins sûrs dont on connait les... [Lire la suite]

© kasto80 / IStock.com
17 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
4 géants de la cosmétique s'engagent pour le développement durable

Clarins, Coty, L'Oréal et Groupe Rocher prennent part à une nouvelle initiative pour encourager la durabilité dans l'industrie des cosmétiques. Les quatre géants de la beauté ont travaillé avec EcoVadis, une plateforme collaborative qui fournit... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 NOVEMBRE 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à la société Propos Nature

C'est au nom de "non-conformités et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer à la société Propos Nature une injonction de mise en conformité portant sur son établissement de La Roque d'Anthéron. En cause: plusieurs écarts... [Lire la suite]

14 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Bons gestes et bons produits pour les soins des lèvres en hiver

La période automnale est bel et bien arrivée: le soleil se couche plus tôt, les feuilles des arbres jonchent le sol et les températures baissent considérablement. Gants, écharpes et manteaux sont de rigueur pour affronter le froid, mais qu’en... [Lire la suite]

13 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Comment les Millenials se (pré)occupent de leurs cheveux

Quelles sont les habitudes capillaires de la génération des Millenials? C’est la question à laquelle a souhaité répondre la marque américaine de soins capillaires personnalisables Cloud 10. Pour ce faire, elle a interrogé, en... [Lire la suite]

8 NOVEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Beauté connectée : les applications cosmétiques envahissent les smartphones

Alors que 68 % des Français possèdent un smartphone, plusieurs études ont démontré que le temps d’utilisation est, en moyenne, de quatre heures par jour. Face à cette véritable addiction 3.0, les marques de soins jouent également le... [Lire la suite]