http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/les-francais-et-les-emails-commerciaux-4254
7 NOVEMBRE 2016 L'actualité des cosmétiques

Les Français et les emails commerciaux

49,5 millions de Français sont utilisateurs d'Internet, soit 1,6 % de plus pour la seule année 2016. Et selon une récente étude, ils ouvrent volontiers les emails commerciaux quand ceux-ci sont envoyés par des marques dans lesquelles ils ont confiance. Les promotions, surtout quand elles correspondent à leurs attentes, les motivent particulièrement. Des enseignements pour les marques cosmétiques…

Selon cette étude, menée par le Syndicat National de la Communication Directe (SNCD) en juin 2016*, chaque internaute français possède, en moyenne, 2,3 adresses emails personnelles, et 94 % consultent leur boîte principale au moins une fois par jour. 50 % consultent également les courriers classés indésirables…
Un internaute sur deux consulte ses emails commerciaux sur des supports mobiles (27 % sur leur smartphone, 20 % sur une tablette, 3 % sur une watch), et ils sont 48 % à le faire sur leur ordinateur.

Les moments et les situations propices à la consultation

73 % des internautes consultent leurs emails le matin au réveil, 69 % au travail pendant la journée, 79 % le soir devant la télé, 81 % au coucher dans leur lit.

Ils peuvent les consulter dans différentes situations
• dès qu'ils reçoivent une notification : 81 %,
• dans les transports : 62 %,
• pendant les repas : 48 %,
• dans les magasins : 43 %,
• aux toilettes : 42 %,
• en voiture dans les bouchons : 35 %.

Les Français évaluent la bonne fréquence de réception des messages commerciaux à
• tous les jours pour les newsletters,
• une fois par semaine pour les promotions,
• une à deux fois par mois pour les jeux concours.

Emails commerciaux : ouvertures vs clics

Plus de quatre internautes français sur cinq indiquent qu'ils ouvrent un email commercial parce qu'ils ont confiance dans la marque qui l'envoie. Mais ce n'est pas la seule raison qui les incite à le faire : plus de 60 % des personnes interrogées précisent qu'elles peuvent aussi ouvrir un email commercial s'il offre un avantage ou une promotion.

Les raisons qui incitent à ouvrir un mail commercial
• il provient d'une marque de confiance : 82 %,
• il offre un avantage (ex : points, offre spéciale, carte cadeau…) : 62 %,
• il présente une promotion : 58 %.

Mais si ces caractéristiques peuvent inciter la majorité des Français à au moins ouvrir un email commercial, il en faudra plus que les internautes effectuent un clic dans le cœur du message.
Par exemple, plus de 80 % des personnes interrogées disent qu'elles peuvent cliquer sur un lien d'un email commercial si l'offre correspond à ses attentes. Et plus de la moitié indiquent qu'elles le feront plus volontiers si l'email est facile à lire sur leur appareil (quel qu'il soit) ou s'il est agréable à consulter.

Les raisons qui incitent à cliquer dans un mail commercial
• l'offre correspond à une attente de l'internaute : 82 %,
• l'email est facile à lire (sur un ordinateur de bureau ou portable, sur une tablette, sur un smartphone) : 58 %,
• il est agréable à lire (il contient des images, il est clair) : 50 %.

Emails commerciaux : les suites après réception

La grande majorité des personnes interrogées ne laissent pas sans suite les emails qui les intéressent : 95 % des internautes sauvegardent ces messages dans leurs boîtes emails, et pour beaucoup, enchaînent sur une action spécifique, comme un achat ou la visite de la boutique.

Les actions suivant la réception d'un email commercial
• sauvegarder les messages intéressants : 95 %,
• faire un achat : 87 %,
• visiter la boutique : 82 %,
• faire suivre le mail aux amis et à la famille : 59 %,
• partager l'offre sur les réseaux sociaux : 33 %.

Mais attention : point trop n'en faut ! Car en termes d'actions, les internautes n'hésitent pas non plus à se désabonner d'une liste d'envoi.
Principaux motifs
• les offres ne correspondent pas à mes attentes : 88 %,
• je reçois trop de messages de cet expéditeur : 87 %,
• je n'ai pas demandé à recevoir les emails de cet expéditeur : 84 %.

*Étude EMA – Email Marketing Attitude BtoC 2016, du Syndicat National de la Communication Directe et de NP6 2016.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [713]
22 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Test gratuit de cosmétiques, quand l’essai vire à l’arnaque

Le Centre européen des consommateurs France a tiré la sonnette d’alarme en informant la DGCCRF de nombreuses réclamations de consommateurs au sujet de cosmétiques proposés "à l’essai" sur internet. Ces tests gratuits cachaient en... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
20 MARS 2017 Commission européenne
Sécurité des cosmétiques : un point de la Commission européenne

L’utilisation d’une large gamme de produits de soins personnels expose constamment les consommateurs aux substances chimiques. Pour les rassurer sur la sécurité des cosmétiques, la Commission européenne vient de publier une fiche d'information. [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 MARS 2017 ANSM
Interdiction de deux produits Neostem

L'ANSM vient de publier une décision interdisant deux produits du laboratoire Promicea: Neostem serum et Neostem pocket lift. Pour l'Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé, ils répondent à la définition... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
14 MARS 2017 L'actualité des cosmétiques
Un portail pour signaler les effets indésirables

Le 13 mars, le ministère français des Affaires sociales et de la Santé a lancé un nouveau portail Internet de déclaration des événements indésirables ayant un impact négatif sur la santé. Ouvert au public et aux... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
9 MARS 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Cosinus & Servicosm

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer aux sociétés Cosinus et Servicosm (sociétés de sous-traitance cosmétique) une injonction de mise en conformité portant sur leurs établissements de... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
Beauté connectée : 5 applis pour décrypter les cosmétiques

Il n’est pas toujours évident de savoir ce que contiennent nos produits de beauté. Bien que les marques soient dans l’obligation d’indiquer sur les packagings les ingrédients utilisés (liste INCI), leurs noms ne font pas toujours sens auprès... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
22 FEVRIER 2017 L'actualité des cosmétiques
U'Cosmetics 2017 : les projets sélectionnés

Le 9 février, le pré-jury du concours U'Cosmetics, consacré cette année à la cosmétique minérale, a étudié les 23 dossiers étudiants en lice. Chaque équipe a présenté son projet dans deux... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
17 FEVRIER 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Intuiskin

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer à la société Intuiskin une injonction de mise en conformité portant sur son établissement du 8e arrondissement de Paris. En cause: plusieurs écarts... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
25 JANVIER 2017 L'actualité des cosmétiques
Mention obligatoire : "photographie retouchée"

L'ARPP (Autorité française de Régulation Professionnelle de la Publicité) vient de le rappeler dans un communiqué: depuis le 1er janvier 2017, la mention "Photographie retouchée" doit bel et bien être apposée sur les photographies... [Lire la suite]

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
16 JANVIER 2017 ANSM
Injonction de l'ANSM à Nature & Découvertes

C'est au nom de "non-conformité et de manquements importants" que l'ANSM vient d'envoyer à la société Nature & Découvertes une injonction de mise en conformité portant sur son établissement de Toussus-le-Noble. En cause: plusieurs... [Lire la suite]