http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/la-bonne-reputation-des-marques-de-beaute-francaises-4312
21 DECEMBRE 2016 L'actualité des cosmétiques

La bonne réputation des marques de beauté françaises

Selon une étude du Reputation Institute, les entreprises et marques de beauté françaises jouissent d’une bonne réputation grâce à la qualité de leurs produits et services, ainsi qu’à leurs performances économiques. Mais elles gagneraient à s’engager davantage en matière de responsabilité sociale et environnementale. C'est Lancôme qui arrive en tête de ce baromètre Beauty RepTrak® 2016.

Le Reputation Institute est un cabinet de recherche et de conseil spécialisé dans la mesure et le management de la réputation des entreprises et des organisations. Chaque année, le cabinet produit des études qui permettent d'évaluer la réputation des entreprises, tout en analysant ce qui motive la confiance que leur accordent les consommateurs.

Une bonne réputation en France…

Les résultats du Beauty RepTrak® 2016 révèlent que les 13 entreprises et marques de beauté évaluées dans le cadre de ce baromètre jouissent d'une bonne réputation (moyenne de 71,9 %). Ces résultats favorables s'expliquent par la qualité des produits et services qu'elles offrent aux consommateurs, ainsi que par leurs performances économiques jugées convenables.

Cette première étude RepTrak consacrée à la réputation des entreprises et marques de beauté révèle par ailleurs que les entreprises françaises sont globalement mieux notées que leurs concurrentes étrangères par les consommateurs français. Cet écart moyen de 5,2 % peut être attribué à une certaine image de "la beauté à la française" qui conduit à préférer les entreprises hexagonales.

Les principaux critères pris en compte dans l'évaluation de la réputation des entreprises du secteur sont la qualité des produits et services qu'elles proposent (21,6 %), leurs capacités d'innovation (14,8 %), ainsi que la responsabilité dont elles font preuve en matière de gouvernance (14,5 %). Si la plupart des entreprises évaluées obtiennent des résultats satisfaisants sur les deux premiers critères, la gouvernance constitue l'une de leurs principales faiblesses.

… minée par la responsabilité sociale et environnementale

La réputation des entreprises du secteur est freinée par les trois critères qui concernent la responsabilité sociale et environnementale des entreprises : environnement de travail, gouvernance responsable et engagement citoyen. C'est en effet sur ces trois critères que les entreprises et marques de beauté obtiennent leurs plus mauvais scores (60,9 % pour l'engagement citoyen).

Selon les résultats du Reputation Institute, les sociétés qui obtiennent les meilleurs résultats en matière de RSE partagent des caractéristiques communes : ces entreprises développent des stratégies RSE directement alignées sur leur modèle économique ; ces stratégies sont soutenues et portées par le top management, qui mobilise les collaborateurs et l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise autour d'objectifs clairs. De plus, les politiques RSE mises en œuvre par ces entreprises visent à répondre à des problèmes réels et à concrétiser des changements sociétaux.

Le Beauty RepTrak® révèle par ailleurs que 49 à 69 % des répondants se déclarent neutres ou incertains au moment de se prononcer sur la performance des entreprises et des marques du secteur en matière de RSE. Selon les résultats de l'étude, cette incertitude pourrait être due à un manque d'information ou de communication des entreprises. En effet, seuls 31 % des répondants estiment disposer d'un niveau d'information suffisant sur les entreprises du secteur.

Lancôme en tête du classement

La marque Lancôme arrive en tête du classement avec une note de 78,1 %, qui valide une bonne réputation. Elle arrive également première dans le classement des entreprises du secteur qui offrent les meilleurs produits et services. Lancôme est suivie par Givenchy, Gillette, L'Oréal et Johnson & Johnson, qui complètent le top 5 avec des notes situées entre 77,3 % pour Givenchy et 73,9  % pour L'Oréal. L'Oréal se distingue particulièrement pour ses capacités d'innovation, son leadership et ses performances, et Johnson & Johnson pour son environnement de travail, sa gouvernance et son engagement citoyen.

Les consommateurs français attachés aux marques

L'étude révèle également que les consommateurs sont davantage attachés aux entreprises et aux marques du secteur qu'à leurs produits. L'identité et l'ADN des entreprises et des marques incitent davantage les consommateurs à recommander leurs produits, que les produits en eux-mêmes. Les entreprises et les marques de beauté ont donc tout intérêt à raconter leur histoire et à développer leur image. Elles accusent d'ailleurs un certain retard par rapport aux 50 entreprises ayant la meilleure réputation en France quant à l'expression de leur marque. Selon les répondants, les entreprises du secteur pourraient être plus authentiques, se distinguer davantage et améliorer l'expérience client qu'elles proposent afin mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Pour aller plus loin
• Voir le site Internet du Reputation Institute.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [738]
Les cosmétiques de demain : pour le plaisir !
6 NOVEMBRE 2009 Comptes-rendus Congrès
Les cosmétiques de demain : pour le plaisir !

Ces 3 et 4 novembre se tenait à Chartres le congrès "Parfums et Cosmétiques – Enjeux réglementaires" organisé par la Cosmetic Valley. Deux journées denses et riches au contenu assez austère (c’est le sujet qui veut ça !),... [Lire la suite]

27 OCTOBRE 2009 L'actualité des cosmétiques
Cosmétiques pour bébés : la réponse de l'Afssaps au C2DS

La campagne "anti-mallette" entamée par le C2DS (Comité pour le développement durable en santé) à l'automne 2008 avait fait grand bruit et alerté l'opinion. Ce groupe de médecins, chimistes, cancérologues, directeurs d'établissements... [Lire la suite]

© fotolia.com
17 OCTOBRE 2009 L'actualité des cosmétiques
Comment percevez-vous la peau de votre enfant ?

Présentée lors de la IXe Journée d'Échanges Scientifiques et Techniques organisée par Cosmed (l'association de la filière cosmétique), le 9 octobre à Montpellier, une étude de L'Institut des Mamans, le spécialiste des... [Lire la suite]

© fotolia.com
12 OCTOBRE 2009 Comptes-rendus Congrès
Lavons-nous trop nos bébés ?

Il est d'usage de laver un bébé dès les premiers instants de sa vie à la maternité. Et de répéter ce geste au moins quotidiennement ensuite. Et si ces réflexes d'hygiène et de propreté étaient parfois trop... [Lire la suite]

© L'Observatoire des Cosmétiques
4 OCTOBRE 2009 L'actualité des cosmétiques
La beauté, bonne pour la santé ?

Prendre soin de sa peau, se maquiller, se coiffer... des gestes peut-être pas aussi futiles qu'on pourrait l'imaginer. On connaît de mieux en mieux en effet les relations très étroites entre la peau et le système nerveux, entre la santé de... [Lire la suite]

27 SEPTEMBRE 2009 L'actualité des cosmétiques
Squalene, Glycérine, L'Oréal et Roger Federer : la semaine cosmétique en bref

Le monde des cosmétiques, c'est un fait avéré, est en perpétuel mouvement. Il s'y passe parfois de grands événements, parfois des avancées dont on a plaisir à parler, parfois des petits soubresauts plus anecdotiques... Que s'est-il... [Lire la suite]

10 SEPTEMBRE 2009 Organismes professionnels
Cosmos, finalement, c'est... pour l'an prochain !

L’harmonisation des différents labels de cosmétiques bio européens était un rêve… jusqu’à ce que les différentes négociations en cours nous fassent penser qu’il allait devenir réalité. "Il arrive... [Lire la suite]

15 JUIN 2009 L'actualité des cosmétiques
Atoderm PP anti-récidive - Baume émollient de Bioderma : vérifiez votre n° de lot !

L'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) signale qu'une erreur de conditionnement du produit Atoderm PP anti-récidive - Baume émollient de la marque Bioderma a provoqué une brûlure chez un enfant de 4 ans. Le... [Lire la suite]

14 JUIN 2009 ANSM
Effets indésirables dus aux cosmétiques : les chiffres 2008

Comme chaque année, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) vient de publier les chiffres de la Cosmétovigilance pour 2008. Premier constat : le nombre d’effets indésirables consécutifs à... [Lire la suite]

11 JUIN 2009 ANSM
Tatouages au henné noir : alerte de l'Afssaps

Une fois encore, à l'approche de l'été, l'Afssaps réitère sa mise en garde contre la réalisation de tatouages éphémères noirs à base de henné. L'ajout de colorants noirs au henné peut, en effet, être... [Lire la suite]