http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/la-bonne-reputation-des-marques-de-beaute-francaises-4312
21 DECEMBRE 2016 L'actualité des cosmétiques

La bonne réputation des marques de beauté françaises

Selon une étude du Reputation Institute, les entreprises et marques de beauté françaises jouissent d’une bonne réputation grâce à la qualité de leurs produits et services, ainsi qu’à leurs performances économiques. Mais elles gagneraient à s’engager davantage en matière de responsabilité sociale et environnementale. C'est Lancôme qui arrive en tête de ce baromètre Beauty RepTrak® 2016.

Le Reputation Institute est un cabinet de recherche et de conseil spécialisé dans la mesure et le management de la réputation des entreprises et des organisations. Chaque année, le cabinet produit des études qui permettent d'évaluer la réputation des entreprises, tout en analysant ce qui motive la confiance que leur accordent les consommateurs.

Une bonne réputation en France…

Les résultats du Beauty RepTrak® 2016 révèlent que les 13 entreprises et marques de beauté évaluées dans le cadre de ce baromètre jouissent d'une bonne réputation (moyenne de 71,9 %). Ces résultats favorables s'expliquent par la qualité des produits et services qu'elles offrent aux consommateurs, ainsi que par leurs performances économiques jugées convenables.

Cette première étude RepTrak consacrée à la réputation des entreprises et marques de beauté révèle par ailleurs que les entreprises françaises sont globalement mieux notées que leurs concurrentes étrangères par les consommateurs français. Cet écart moyen de 5,2 % peut être attribué à une certaine image de "la beauté à la française" qui conduit à préférer les entreprises hexagonales.

Les principaux critères pris en compte dans l'évaluation de la réputation des entreprises du secteur sont la qualité des produits et services qu'elles proposent (21,6 %), leurs capacités d'innovation (14,8 %), ainsi que la responsabilité dont elles font preuve en matière de gouvernance (14,5 %). Si la plupart des entreprises évaluées obtiennent des résultats satisfaisants sur les deux premiers critères, la gouvernance constitue l'une de leurs principales faiblesses.

… minée par la responsabilité sociale et environnementale

La réputation des entreprises du secteur est freinée par les trois critères qui concernent la responsabilité sociale et environnementale des entreprises : environnement de travail, gouvernance responsable et engagement citoyen. C'est en effet sur ces trois critères que les entreprises et marques de beauté obtiennent leurs plus mauvais scores (60,9 % pour l'engagement citoyen).

Selon les résultats du Reputation Institute, les sociétés qui obtiennent les meilleurs résultats en matière de RSE partagent des caractéristiques communes : ces entreprises développent des stratégies RSE directement alignées sur leur modèle économique ; ces stratégies sont soutenues et portées par le top management, qui mobilise les collaborateurs et l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise autour d'objectifs clairs. De plus, les politiques RSE mises en œuvre par ces entreprises visent à répondre à des problèmes réels et à concrétiser des changements sociétaux.

Le Beauty RepTrak® révèle par ailleurs que 49 à 69 % des répondants se déclarent neutres ou incertains au moment de se prononcer sur la performance des entreprises et des marques du secteur en matière de RSE. Selon les résultats de l'étude, cette incertitude pourrait être due à un manque d'information ou de communication des entreprises. En effet, seuls 31 % des répondants estiment disposer d'un niveau d'information suffisant sur les entreprises du secteur.

Lancôme en tête du classement

La marque Lancôme arrive en tête du classement avec une note de 78,1 %, qui valide une bonne réputation. Elle arrive également première dans le classement des entreprises du secteur qui offrent les meilleurs produits et services. Lancôme est suivie par Givenchy, Gillette, L'Oréal et Johnson & Johnson, qui complètent le top 5 avec des notes situées entre 77,3 % pour Givenchy et 73,9  % pour L'Oréal. L'Oréal se distingue particulièrement pour ses capacités d'innovation, son leadership et ses performances, et Johnson & Johnson pour son environnement de travail, sa gouvernance et son engagement citoyen.

Les consommateurs français attachés aux marques

L'étude révèle également que les consommateurs sont davantage attachés aux entreprises et aux marques du secteur qu'à leurs produits. L'identité et l'ADN des entreprises et des marques incitent davantage les consommateurs à recommander leurs produits, que les produits en eux-mêmes. Les entreprises et les marques de beauté ont donc tout intérêt à raconter leur histoire et à développer leur image. Elles accusent d'ailleurs un certain retard par rapport aux 50 entreprises ayant la meilleure réputation en France quant à l'expression de leur marque. Selon les répondants, les entreprises du secteur pourraient être plus authentiques, se distinguer davantage et améliorer l'expérience client qu'elles proposent afin mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Pour aller plus loin
• Voir le site Internet du Reputation Institute.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [800]
10 MARS 2011 Publications scientifiques
Les douches au Triclocarban toxiques ?

Déjà sur la sellette depuis quelques années avec plusieurs études mettant en cause sa sécurité d'emploi, le Triclocarban, un conservateur très présent dans les gels lavants et les déodorants, est à nouveau l'objet de mises en... [Lire la suite]

4 MARS 2011 Organismes professionnels
Alternatives aux tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques

Près de 100 scientifiques de plus de 70 organisations européennes se sont réunis au Portugal à Cascaïs du 1er au 3 mars 2011 pour donner le coup d'envoi d'un projet de recherche et d'innovation de 50 millions d'euros destiné à la mise au point de... [Lire la suite]

© Ulisse - Fotolia.com / Observatoiredescosmetiques.com
23 FEVRIER 2011 L'actualité des cosmétiques
Eco-packaging : un tube dentifrice en bioplastique

Emballages en carton recyclable, notices sur papier recyclé, utilisation d’encres végétales, sticks à base d’amidon de maïs, pots de crème en verre Infini…, les fabricants cosmétiques se tournent peu à peu vers des... [Lire la suite]

21 FEVRIER 2011 Organismes professionnels
Le Cosmos-standard est arrivé !

Depuis le temps qu’on l’attendait, il fallait bien que ce jour arrive. L’annonce est officielle:le programme de certification Cosmos-standard est lancé. On devrait en voir les premiers signes sur les étiquettes des produits cosmétiques bio... [Lire la suite]

11 FEVRIER 2011 L'actualité des cosmétiques
NaTrue en terres américaines

Nouvel épisode dans la bataille des labels européens de cosmétiques biologiques, en quête d'implantation et de reconnaissance internationales. Alors qu'on attend encore et toujours l'arrivée du Cosmos Standard en Europe, NaTrue annonce un nouveau partenariat... [Lire la suite]

7 FEVRIER 2011 L'actualité des cosmétiques
Les cellules souches : un réservoir de perspectives cosmétiques ?

Elles se montrent de plus en plus fréquemment sur les étiquettes de nos produits cosmétiques. Qu’il s’agisse d’agir sur celles qui sont naturellement présentes dans nos tissus épidermiques ou d’en apporter d’autres (d’origine... [Lire la suite]

©Marilyn Barbone-Thinkstock / L'Observatoire des Cosmétiques
31 JANVIER 2011 Comptes-rendus Congrès
Quand le "Sans allergène" s’impose aux huiles essentielles

"Sans allergène". La mention se rencontre de plus en plus fréquemment sur les étiquettes cosmétiques, signe d’une demande accrue des consommateurs comme de la prise de conscience des fabricants de l’urgence de tenter d’y apporter des réponses.... [Lire la suite]

©Ekaterina Gorelova/Thinkstock
28 JANVIER 2011 Publications scientifiques
Pourquoi votre cosmétique devient-il moins efficace ?

Vous en avez sûrement fait l’expérience au moins une fois. Un beau (ou plutôt un sombre) jour, ce produit que vous aimiez tant, cette lotion, ce shampooing, cette crème hydratante qui n’était rien moins que magique, d’un coup… perd sa... [Lire la suite]

21 JANVIER 2011 L'actualité des cosmétiques
Argane : Pierre Fabre fait appel

Le 5 janvier dernier, L'Observatoire des Cosmétiques se faisait l'écho de la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris estimant que le mot "Argane" n'étant pas une marque cosmétique comme le soutenait le groupe Pierre Fabre, ne pouvait donc pas... [Lire la suite]

©Ruslan Olinchuk/Thinkstock - L'Observatoire des Cosmétiques
20 JANVIER 2011 Commission européenne
Cosmétiques en emballages

C’est un shampooing qui ressemble à une mini-bouteille de lait…ou une recharge de crème qui se présente dans une petite gourde comme on en voit pour certaines compotes de fruits… C’est sympathique et ludique, parfois même... [Lire la suite]