http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/lactualite-des-cosmetiques/la-bonne-reputation-des-marques-de-beaute-francaises-4312
21 DECEMBRE 2016 L'actualité des cosmétiques

La bonne réputation des marques de beauté françaises

Selon une étude du Reputation Institute, les entreprises et marques de beauté françaises jouissent d’une bonne réputation grâce à la qualité de leurs produits et services, ainsi qu’à leurs performances économiques. Mais elles gagneraient à s’engager davantage en matière de responsabilité sociale et environnementale. C'est Lancôme qui arrive en tête de ce baromètre Beauty RepTrak® 2016.

Le Reputation Institute est un cabinet de recherche et de conseil spécialisé dans la mesure et le management de la réputation des entreprises et des organisations. Chaque année, le cabinet produit des études qui permettent d'évaluer la réputation des entreprises, tout en analysant ce qui motive la confiance que leur accordent les consommateurs.

Une bonne réputation en France…

Les résultats du Beauty RepTrak® 2016 révèlent que les 13 entreprises et marques de beauté évaluées dans le cadre de ce baromètre jouissent d'une bonne réputation (moyenne de 71,9 %). Ces résultats favorables s'expliquent par la qualité des produits et services qu'elles offrent aux consommateurs, ainsi que par leurs performances économiques jugées convenables.

Cette première étude RepTrak consacrée à la réputation des entreprises et marques de beauté révèle par ailleurs que les entreprises françaises sont globalement mieux notées que leurs concurrentes étrangères par les consommateurs français. Cet écart moyen de 5,2 % peut être attribué à une certaine image de "la beauté à la française" qui conduit à préférer les entreprises hexagonales.

Les principaux critères pris en compte dans l'évaluation de la réputation des entreprises du secteur sont la qualité des produits et services qu'elles proposent (21,6 %), leurs capacités d'innovation (14,8 %), ainsi que la responsabilité dont elles font preuve en matière de gouvernance (14,5 %). Si la plupart des entreprises évaluées obtiennent des résultats satisfaisants sur les deux premiers critères, la gouvernance constitue l'une de leurs principales faiblesses.

… minée par la responsabilité sociale et environnementale

La réputation des entreprises du secteur est freinée par les trois critères qui concernent la responsabilité sociale et environnementale des entreprises : environnement de travail, gouvernance responsable et engagement citoyen. C'est en effet sur ces trois critères que les entreprises et marques de beauté obtiennent leurs plus mauvais scores (60,9 % pour l'engagement citoyen).

Selon les résultats du Reputation Institute, les sociétés qui obtiennent les meilleurs résultats en matière de RSE partagent des caractéristiques communes : ces entreprises développent des stratégies RSE directement alignées sur leur modèle économique ; ces stratégies sont soutenues et portées par le top management, qui mobilise les collaborateurs et l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise autour d'objectifs clairs. De plus, les politiques RSE mises en œuvre par ces entreprises visent à répondre à des problèmes réels et à concrétiser des changements sociétaux.

Le Beauty RepTrak® révèle par ailleurs que 49 à 69 % des répondants se déclarent neutres ou incertains au moment de se prononcer sur la performance des entreprises et des marques du secteur en matière de RSE. Selon les résultats de l'étude, cette incertitude pourrait être due à un manque d'information ou de communication des entreprises. En effet, seuls 31 % des répondants estiment disposer d'un niveau d'information suffisant sur les entreprises du secteur.

Lancôme en tête du classement

La marque Lancôme arrive en tête du classement avec une note de 78,1 %, qui valide une bonne réputation. Elle arrive également première dans le classement des entreprises du secteur qui offrent les meilleurs produits et services. Lancôme est suivie par Givenchy, Gillette, L'Oréal et Johnson & Johnson, qui complètent le top 5 avec des notes situées entre 77,3 % pour Givenchy et 73,9  % pour L'Oréal. L'Oréal se distingue particulièrement pour ses capacités d'innovation, son leadership et ses performances, et Johnson & Johnson pour son environnement de travail, sa gouvernance et son engagement citoyen.

Les consommateurs français attachés aux marques

L'étude révèle également que les consommateurs sont davantage attachés aux entreprises et aux marques du secteur qu'à leurs produits. L'identité et l'ADN des entreprises et des marques incitent davantage les consommateurs à recommander leurs produits, que les produits en eux-mêmes. Les entreprises et les marques de beauté ont donc tout intérêt à raconter leur histoire et à développer leur image. Elles accusent d'ailleurs un certain retard par rapport aux 50 entreprises ayant la meilleure réputation en France quant à l'expression de leur marque. Selon les répondants, les entreprises du secteur pourraient être plus authentiques, se distinguer davantage et améliorer l'expérience client qu'elles proposent afin mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Pour aller plus loin
• Voir le site Internet du Reputation Institute.

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [757]
18 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Instagram, meilleur ami des marques beauté ?

Avec 600millions d’utilisateurs mensuels, Instagram s’est imposé comme l’un des réseaux sociaux les plus influents. Face à un tel engouement, les marques ont suivi le mouvement, près de huitmillions d’entre elles se sont... [Lire la suite]

10 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Marché et tendances cosmétiques en Corée du Sud

On le sait, le secteur cosmétique fait partie des plus florissants et ce, à travers le monde. Néanmoins, les tendances et les envies des consommateurs diffèrent d’un pays à un autre. Au cours des Rencontres Internationales organisées par Cosmed le... [Lire la suite]

10 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Contrefaçons cosmétiques : tout comprendre en cinq points

Chaque année, bon nombre de consommateurs achètent des contrefaçons de produits de beauté, consciemment ou non, à des prix défiant toute concurrence. Néanmoins, derrière cette "bonne affaire", certains paramètres sont à... [Lire la suite]

© Daniel SORABJI - AFP
9 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Dove s'excuse pour une publicité jugée raciste

La marque de cosmétiques Dove, propriété du géant néerlandais Unilever, a présenté ses excuses et reconnu être "passée à côté" après avoir diffusé en ligne une publicité qui lui a valu de... [Lire la suite]

9 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Maladies cutanées : les dermatologues s’inquiètent pour la peau des Français

Près d’untiers de la population française souffre de maladies de peau. Dans ce contexte, la Société Française de Dermatologie (SFD) a dévoilé les résultats d’une enquête lancée en2015 dans le but... [Lire la suite]

© AURORE MARECHAL - AFP/Archives
5 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
La Grèce condamne de grandes marques cosmétiques pour entente sur les prix

La Commission grecque de la concurrence a condamné six entreprises de cosmétiques, dont l'américain Estée Lauder et les français l'Oréal et Christian Dior, à quelques 19 millions d'euros pour entente sur les prix. L'Oréal dénie toute... [Lire la suite]

© CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
3 OCTOBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Polémique autour de la norme sur les cosmétiques naturels

Fin septembre 2017, la deuxième partie de la norme ISO 16128 a été publiée. Ces "Lignes directrices relatives aux définitions techniques et aux critères applicables aux ingrédients et produits cosmétiques naturels et biologiques" deviennent... [Lire la suite]

26 SEPTEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Pourquoi les Françaises s’intéressent de plus en plus à la cosmétique bio

La marque française de cosmétiques bio Phyt’s vient de lancer sa première application mobile. Le but? Permettre aux consommateurs de réserver un soin esthétique à domicile ou au bureau. À cette occasion, les résultats... [Lire la suite]

26 SEPTEMBRE 2017 L'actualité des cosmétiques
Unilever rachète une société coréenne de cosmétiques

Le géant néerlandais de l'agro-alimentaire et des cosmétiques Unilever a annoncé lundi qu'il était entrain d'acquérir une société sud-coréenne de cosmétiques pour 2,27 milliards d'euros (2,69 mds USD) en vue de renforcer sa... [Lire la suite]

© CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
25 SEPTEMBRE 2017 Organismes professionnels
Ingrédients cosmétiques : le vrai du faux selon la FEBEA

Parabènes, phénoxyéthanol, dioxyde de titane nano, PPD, phtalates, allergènes de parfumerie… la FEBEA part à la défense des ingrédients cosmétiques controversés, avec une campagne intitulée "Démêlez le vrai... [Lire la suite]