http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/ils-font-les-cosmetiques/que-d’eaux-que-d’eaux-en-cosmetique-–-les-eaux-florales-par-codif-technologie-naturelle-4518
15 MAI 2017 Ils font les cosmétiques

Que d’eaux, que d’eaux… en cosmétique ! – Les eaux florales par Codif Technologie Naturelle 

L’eau déminéralisée ne fait toujours pas la loi dans les formules cosmétiques. Un certain nombre d’alternatives existent pour enrichir les produits de beauté. Les eaux florales en font partie. Quels sont leur procédé de fabrication ? Quels sont leurs bienfaits ? Codif, fournisseur d’ingrédients, nous livre les secrets de ses eaux florales.

Cyrielle Houdin, chef de produit, a répondu aux questions de l'Observatoire des Cosmétiques.

Codif Technologie Naturelle : fiche d'identité

Entreprise française basée à St-Malo et fondée en 2002, Codif est spécialisée dans la recherche et le développement d'ingrédients actifs pour le secteur cosmétique. En termes d'eaux spéciales, l'entreprise propose à ses clients de l'eau de source marine, de l'eau algale ainsi que des eaux florales. Cyrielle Houdin insiste sur le fait que "les matières premières sont soigneusement choisies en fonction de diverses réglementations internationales, ainsi que des normes de l'industrie. Les composants actifs sont certifiés ISO 22 716 (norme BPF) et Codif garantit leur qualité et leur performance".

Les eaux florales

Parmi les eaux florales que possèdent Codif TN, on peut particulièrement mettre en avant :
• Areaumat Perpetua : cet ingrédient est réalisé à partir d'Immortelles. Cette fleur, jaune, aromatique (odeur de curry), aime les climats ensoleillés. On la retrouve principalement sur les sols sablonneux du bassin méditerranéen.
• Hydrofiltrat Menyanthes : Codif utilise le trèfle d'eau, une plante aquatique vivace qui pousse dans les étangs et les marais d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Elle est reconnaissable à son rhizome horizontal (tige souterraine des plantes vivaces) sur lequel se trouvent des feuilles trifoliées (avec trois folioles).
• Hydrofiltrat Marine Lotus G : derrière ce nom se cache un filtrat de Lotier maritime. C'est une petite plante vivace avec des fleurs jaunes or. Elle se développe en milieu humide, proche de la mer, notamment en Europe occidentale. Néanmoins, elle peut également pousser dans les régions montagneuses, jusqu'à 1600 mètres d'altitude.

Méthodes d'obtention

Codif utilise deux méthodes pour obtenir les extraits de fleurs : l'hydrodistillation sous vide à basse température et la lixiviation.
• L'hydrodistillation à basse température : Cyrielle Houdin précise que "les plantes sèches sont chargées dans un réacteur avec de l'eau. Le réacteur est mis sous vide et sous agitation, puis chauffé à température modéré (<80 °C). À ces très basses pressions, l'eau s'évapore à une température de l'ordre de 50 °C. Cette méthode douce permet d'entrainer avec l'eau tous les composés aromatiques les plus délicats de la plante. L'eau et les molécules aromatiques (état gazeux) sont ensuite refroidies et condensées pour qu'elles reviennent à l'état liquide".
• La lixiviation : ce procédé est un système en circuit fermé de circulation de solvant d'extraction (eau déminéralisée). Le solvant s'écoule plusieurs fois vers le haut à travers la plante sèche, et se charge en molécules au fur et à mesure de ses passages. Après plusieurs passages, l'eau, chargée en molécules florales, est récupérée. Cette technique spécifique, brevetée par Codif, permet de récupérer les composés thermosensibles.

Condition de stockage

Selon le système de conservation utilisé les conditions de stockage varient. Cyrielle Houdin explique que "l'entreprise commercialise à la fois des ingrédients actifs conservés et également des versions sans conservateurs répondant aux normes Ecocert/Cosmos. Pour ces versions non conservées, il est nécessaire de les stocker au froid après ouverture"

Bénéfices cosmétiques

Si certaines eaux florales n'ont aucune allégation revendiquée et sont intégrées aux formules pour apporter une touche d'exotisme, les eaux de Codif ont, quant à elles, des bénéfices objectivés.
• L'extrait aqueux de Lotier (Lotus maritimus) aide à lutter contre le stress oxydant. Il participe également à la relance de l'activité lipolytique et contrôle l'expansion du tissu adipeux.
• L'extrait aqueux de Trèfle d'Eau contenu dans l'Hydrofiltrat Menyanthes (Menyanthes trifoliata) est tiré "d'une plante semi-aquatique, considérée comme une relique post-glaciaire car très répandue au Québec le long du Saint Laurent et dans le Labrador (Terre Neuve)", précise Cyrielle Houdin. Cet ingrédient actif protège la vitamine C contre le stress oxydant et aide à la synthèse du collagène. C'est un actif anti-âge qui affine l'ovale du visage.
• L'eau d'Immortelle apaise les peaux sensibles. Cette eau stimule la libération d'un neuromédiateur aux effets relaxants : la β-endorphine et diminue les médiateurs de l'inflammation.

Eau florale et formulation : bon ménage ?

L’eau florale, en soi, n'est pas connue pour déstabiliser les formules cosmétiques. Néanmoins, elle est souvent utilisée en petite quantité puisqu'un faible pourcentage suffit pour obtenir une activité sur la peau (à partir d'1 %).

Hydrolat et eau florale, y a-t-il une différence ?

Bien souvent, on a tendance à penser qu'il n'y pas de différence entre un hydrolat et une eau florale. Cependant, les deux termes ne sont pas synonymes. Cyrielle Houdin précise "qu'une eau florale est une eau de fleur qui peut être obtenue par différentes techniques d'extraction comme l'hydrodistillation mais également par la lixiviation ou la macération. Tandis qu'un hydrolat est un entraînement à la vapeur d'une ou de plusieurs parties d'une plante (et pas uniquement la fleur) comme les feuilles ou les fruits. Ainsi les hydrolats peuvent être appelés eaux florales lorsque la partie de la plante distillée est une fleur".

 

Les eaux florales sont très intéressantes pour prendre soin de sa peau de manière naturelle. Elles ajoutent de la fraicheur aux cosmétiques. Aussi jolies à regarder qu'utiles dans les produits de beauté, les fleurs n'ont pas finies de faire parler d'elles.

Pour aller plus loin
• Voir l'article Les cosmétiques à base d'eaux florales - bientôt en ligne.

 JS

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques
Vos réactions

Merci de vous identifier pour voir les commentaires

Tous les articles [45]
16 OCTOBRE 2017 Ils font les cosmétiques
Colorisi : une marque pas comme les autres

Vincent Honnart, créateur de la marque Colorisi, a lancé sur le marché du maquillage naturel de qualité mais a surtout choisi de replacer des valeurs humaines au sein de son entreprise. L’Observatoire des Cosmétiques l’a rencontré, portrait. [Lire la suite]

2 OCTOBRE 2017 Ils font les cosmétiques
Rozen'n, une amie qui vous veut du bien

Cette année, la campagne annuelle de soutien à la recherche contre le cancer du sein, Octobre Rose souffle sa 25e bougie. L’édition 2017 a débuté le 27 septembre dernier et plusieurs manifestations auront lieu tout au long du mois d’octobre. Le but... [Lire la suite]

4 SEPTEMBRE 2017 Ils font les cosmétiques
Les cosmétiques à base d’algues

Si elles recouvrent les plages et tapissent les fonds marins depuis toujours, les algues font aussi le bonheur des industriels. D’abord plébiscitées par le secteur agro-alimentaire, elles intéressent désormais également la filière... [Lire la suite]

28 AOUT 2017 Ils font les cosmétiques
Les algues en cosmétique (3/3)

C’est une histoire d’amour qui n’est pas près de s’arrêter entre le monde de la beauté et les algues. Réputées pour leurs vertus sur la peau, elles permettent également de créer des galéniques innovantes en... [Lire la suite]

25 JUILLET 2017 Ils font les cosmétiques
Les algues en cosmétique (2/3)

Utilisées depuis bien longtemps dans l’industrie agro-alimentaire, les algues sont désormais plébiscitées par le secteur cosmétique. Peu attractives visuellement, elles n’en sont pas moins bénéfiques pour la peau. De ce fait, chaque... [Lire la suite]

10 JUILLET 2017 Ils font les cosmétiques
Eaux-Mères© : une approche originale de l’eau en cosmétique

Algues, eau de mer, sel…Tous ces ingrédients marins sont connus et reconnus par l’industrie cosmétique pour leurs bienfaits cutanés. Les formulateurs s’en servent de façon exponentielle. C’est le cas de Guérande Cosmetics, fraichement... [Lire la suite]

3 JUILLET 2017 Ils font les cosmétiques
Les algues en cosmétique

Ennemies des baigneurs et autres afficinonados des balades en bord de mer, les algues ont mauvaise réputation. À tort puisqu’elles regorgent de vitamines et d’antioxydants, bons pour la peau. L’industrie cosmétique l’a bien compris et les... [Lire la suite]

22 MAI 2017 Ils font les cosmétiques
Que d’eaux, que d’eaux… en cosmétique ! - Les eaux de composition par Gattefossé (4/5)

L’eau déminéralisée ne fait toujours pas la loi dans les formules cosmétiques. Un certain nombre d’alternatives existent pour enrichir les produits de beauté. Les eaux de fruits et de légumes, aussi appelées eaux de composition, en... [Lire la suite]

8 MAI 2017 Ils font les cosmétiques
Que d’eaux, que d’eaux… en cosmétique ! - L’eau de mer par Setalg

L’eau déminéralisée ne fait toujours pas la loi dans les formules cosmétiques. Un certain nombre d’alternatives existent pour enrichir les produits de beauté. L’eau de mer en fait partie. Comment est-elle récupérée ?... [Lire la suite]

6 FEVRIER 2017 Ils font les cosmétiques
Même les cosmétiques ont droit à leur conte de fée

Judith Levy et Juliette Couturier, deux jeunes entrepreneuses de 25 ans, ont développé une gamme de soins destinés aux femmes atteintes du cancer. Leur marque, Même, est la première sur le marché à proposer une réponse cosmétique aux... [Lire la suite]